Traitement du TOC


Traiter le TOC

Le traitement du trouble obsessionnel compulsif est bien connu et très codifié : les thérapies comportementales et cognitives (TCC) ont fait la preuve d’un bénéfice important dans le traitement du TOC. Les autres formes de thérapie peuvent avoir un impact positif sur d’autres paramètres que le TOC, mais elles n’ont pas d’effet conséquent sur les obsessions et les rituels.

Des traitements médicamenteux sont parfois prescrits pour accompagner la TCC, mais on ne les prescrit pas seuls.

Thérapies comportementales et cognitives des TOC

La thérapie comportementale et cognitive est la psychothérapie de référence pour les troubles obsessionnels compulsifs. Elle est actuellement la seule à avoir fait preuve de son efficacité. Le principe en est simple : s’attacher à éradiquer les mauvais comportements associés au TOC ; ici les comportements inadaptés sont les rituels.

On aide le patient à se débarrasser de ses rituels d’une manière très progressive, en générant un minimum d’angoisse qu’il peut apprendre à gérer sans faire de rituel.

Ce que l’on observe, c’est que la personne qui souffre de TOC est dans un cercle vicieux d’où elle ne parvient pas à s’échapper : la pensée obsédante entraîne un rituel, ce dernier calme l’angoisse générée, mais il entretient l’idée que la bonne réponse à cette obsession est le rituel. Ainsi, la personne « apprend » à maintenir les rituels qui la calment et deviennent progressivement esclave de ces compulsions. Plus le temps passe et plus les rituels deviennent familiers, habituels, la personne ne parvient plus à distinguer les comportements normaux des comportements liés au TOC.

En TCC, on accompagne cette personne à prendre conscience de la fonction des actes compulsifs, de l’emprise de ces compulsions sur leur fonctionnement ; on les aide à envisager des alternatives à la gestion de l’angoisse qui résulte des pensées obsédantes. Un autre volet de cette prise en charge est de leur apprendre des techniques de gestion de l’angoisse, sans cet apprentissage l’angoisse risque d’être difficile à gérer.

Traitement médicamenteux des TOC

Un traitement médicamenteux est parfois proposé en complément à la thérapie comportementale et cognitive, notamment si les obsessions sont trop envahissantes pour que le sujet puisse réaliser des exercices ou si une dépression est présente. Certains TOC résistent parfois à la TCC et la prescription d’un traitement est alors essentielle. Dans l’idéal, on tente de traiter le TOC en thérapie seule, le médicament intervient en deuxième ligne de traitement du TOC.

Les traitements médicamenteux prescrits dans la prise en charge des troubles obsessionnels compulsifs sont des antidépresseurs. En France, le seul ayant l’autorisation de mise sur le marché pour les moins de 15 ans est la sertraline (Zoloft). Ce traitement est en général très bien toléré par les enfants et les adolescents et entraîne un apaisement de l’angoisse ressentie par la personne en proie à des obsessions.

Lorsqu’un trouble du sommeil est également présent, on peut être amené à prescrire de la mélatonine en préparation magistrale.

Guérir du TOC ?

Une question fréquente, dans la bouche des personnes qui souffrent de TOC, est de savoir si l’on peut guérir du TOC. Il est difficile de répondre formellement à cette question ; ce que l’on observe la plupart du temps est une disparition des compulsions grâce au travail de TCC, en parallèle persistent quelques pensées obsessionnelles que le sujet parvient à écarter avec plus de facilité.

 

Place des parents dans le traitement du TOC

Les parents doivent apprendre à se désengager progressivement de la place qu’ils ont prise dans le trouble obsessionnel compulsif de leur enfant. Ce dernier les a souvent sollicités pour participer à ses rituels, en vérifiant qu’il faisait « bien », en comptant le nombre de répétitions ou en répondant à ses questions. Ils doivent le laisser se débrouiller face à l’angoisse générée par la thérapie, afin qu’il apprenne à la gérer. Parfois, ils peuvent avoir un rôle actif en aidant l’enfant à limiter certains rituels.

 

Pour aller plus loin : rendez-vous dans la section ouvrages du site.